Categories
LP Releases

Le Son Grave de Monolithe Noir

Il est vers décembre 2016. C’est juste après sa participation au Concours Circuit et une écoute du EP de M[[O]]ON — un des premiers disques sorti sur notre très jeune label et “même si ça n’y ressemble en rien” — qu’Antoine Monolithe Pasqualini Noir, me propose d’écouter Le Son Grave, l’album qu’il vient de terminer et qu’il s’apprête à envoyer au pressage cassette.

Une musique lente. Pas de beats. Légèrement percussive. Coup de foudre immédiat dans les tripes. Excitation aussi à l’idée de rassembler des projets par essence très différents (les projets sur label à l’époque allaient du drone, au rock garage, en passant par le punk et la pop) mais similaires dans les visions et les envies. C’est parti. On va faire un morceau de route ensemble.

Mars 2017, le magnifique clip de Profondeville est prêt à sortir. On prépare Dour Festival 2017 et une super captation dans les bureaux encore inoccupés du CIVA, au sein du futur Musée Kanal — Centre Pompidou à Bruxelles. On entame une collaboration avec AFX pour le booking en France, on prépare aussi Eurosonic 2018 et on se lance dans le pressage d’une version vinyle de l’album juste avant l’été 2018, accompagné d’un super clip pour Current Flashes réalisé par Marine Dricot.

Durant l’année 2018, Monolithe Noir a rejoint le tout nouveau label parisien Kowtow Records et vient de sortir son album Moira.

Petit Scriptum 1 Le groupe lauréat de l’édition 2016 du Concours Circuit, élément déclencheur de notre collaboration avec Monolithe Noir, c’était Wuman. Trois ans après, on les a regardé dans les yeux, ils nous ont rendu un regard plein de malice et on s’est dit qu’on allait faire un bout de chemin ensemble. Depuis 2019, Wuman a rejoint le roster Management de Luik Music.

Petit Scriptum 2 Une archive d’un concert de M[[O]]ON au Klub à Paris, de 2015 a resurgi des disques durs de Le Cargo. C’est regardable ici, c’est très beau et le EP “A New Fiery World Emerges – Part 2” est encore dispo en vinyle 10 pouces ici.

Suivez Luik Music sur Instagram Facebook Twitter et supportez la musique indépendante en achetant du merch. Amour.

Categories
Releases

And what do we do now?

We Shine.

It’s been almost a year now, Yann from Primary, the agency behind Princess Thailand management, sent us the first demo tracks of what would become And We Shine, the next album by this Toulouse band. After a few video calls (Liège — Toulouse is quite a trip) we decided to jump on the bandwagon and join À Tant Rêver Du Roi (one more time agaaiin) to co-release this one.

Le résultat est à la fois bruyant, violent, mélancolique et efficace. Sommes-nous encore dans le post-punk ou plutôt dans le rock? C’est une question inutile au fond. Nous sommes surtout dans l’urgence et la recherche.

Le Canal Auditif

Pick you favorite platform here: https://luik.lnk.to/ANDWESHINE

Or even better, buy your physical copy at À Tant Rêver Du Roi.

This is a statement by the band

𝘞𝘦 𝘱𝘶𝘵 𝘵𝘰𝘨𝘦𝘵𝘩𝘦𝘳 𝘵𝘩𝘪𝘴 𝘢𝘭𝘣𝘶𝘮 𝘥𝘶𝘳𝘪𝘯𝘨 2019. 𝘛𝘩𝘦 𝘵𝘩𝘦𝘮𝘦𝘴 𝘪𝘵 𝘢𝘥𝘥𝘳𝘦𝘴𝘴𝘦𝘴 𝘳𝘦𝘱𝘳𝘦𝘴𝘦𝘯𝘵 𝘵𝘩𝘦 𝘮𝘰𝘴𝘵 𝘴𝘪𝘯𝘤𝘦𝘳𝘦 𝘢𝘯𝘥 𝘴𝘱𝘰𝘯𝘵𝘢𝘯𝘦𝘰𝘶𝘴 𝘸𝘰𝘳𝘬 𝘰𝘧 𝘰𝘶𝘳 𝘤𝘢𝘳𝘦𝘦𝘳. 𝘞𝘦 𝘯𝘰𝘸 𝘧𝘪𝘯𝘥 𝘰𝘶𝘳𝘴𝘦𝘭𝘷𝘦𝘴 𝘴𝘵𝘶𝘯𝘯𝘦𝘥 𝘸𝘪𝘵𝘩 𝘩𝘰𝘸 𝘮𝘶𝘤𝘩 𝘵𝘩𝘦𝘺 𝘦𝘤𝘩𝘰 𝘵𝘩𝘦 𝘤𝘶𝘳𝘳𝘦𝘯𝘵 𝘴𝘪𝘵𝘶𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯, 𝘢𝘵 𝘵𝘩𝘦 𝘦𝘯𝘥 𝘰𝘧 𝘵𝘩𝘪𝘴 𝘱𝘳𝘰𝘤𝘦𝘴𝘴, 𝘸𝘩𝘦𝘯 𝘸𝘦 𝘳𝘦𝘭𝘦𝘢𝘴𝘦 𝘰𝘶𝘳 𝘯𝘦𝘸 𝘢𝘭𝘣𝘶𝘮 :

𝘈𝘯𝘥 𝘸𝘦 𝘴𝘩𝘪𝘯𝘦.

𝘍𝘪𝘳𝘴𝘵 𝘰𝘧 𝘢𝘭𝘭, 𝘪𝘵 𝘪𝘴 𝘢 𝘙𝘌𝘔𝘐𝘕𝘋𝘌𝘙.
𝘈𝘵 𝘢 𝘵𝘪𝘮𝘦 𝘰𝘧 𝘶𝘳𝘣𝘢𝘯 𝘴𝘪𝘭𝘦𝘯𝘤𝘦, 𝘢𝘯𝘥 𝘥𝘪𝘴𝘵𝘳𝘦𝘴𝘴𝘦𝘴 𝘸𝘢𝘭𝘭𝘦𝘥 𝘶𝘱 𝘪𝘯 𝘰𝘶𝘳 𝘩𝘰𝘮𝘦𝘴, 𝘦𝘤𝘩𝘰𝘦𝘴 𝘰𝘧 𝘢 𝘣𝘺𝘨𝘰𝘯𝘦 𝘢𝘯𝘥 𝘯𝘰𝘸 𝘧𝘪𝘤𝘵𝘪𝘷𝘦 𝘱𝘢𝘴𝘵, 𝘩𝘰𝘸 𝘤𝘢𝘯 𝘸𝘦 𝘯𝘰𝘵 𝘴𝘦𝘦 𝘵𝘩𝘦 𝘦𝘷𝘪𝘥𝘦𝘯𝘤𝘦 𝘰𝘧 𝘰𝘶𝘳 𝘤𝘰𝘯𝘴𝘵𝘳𝘢𝘪𝘯𝘵𝘴, 𝘦𝘯𝘵𝘢𝘯𝘨𝘭𝘦𝘥 𝘢𝘯𝘥 𝘸𝘦𝘪𝘨𝘩𝘦𝘥 𝘥𝘰𝘸𝘯 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘯 𝘤𝘰𝘯𝘵𝘳𝘢𝘥𝘪𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 … 𝘈𝘯𝘥 𝘺𝘦𝘵 … 𝘸𝘦 𝘭𝘢𝘶𝘨𝘩, 𝘸𝘦 𝘤𝘳𝘺, 𝘸𝘦 𝘧𝘦𝘦𝘭, 𝘸𝘦 𝘵𝘢𝘴𝘵𝘦 … 𝘈𝘯𝘥 𝘺𝘦𝘵 𝘸𝘦 𝘭𝘪𝘷𝘦.

𝘈𝘯𝘥 𝘸𝘦 𝘴𝘩𝘪𝘯𝘦.

𝘛𝘩𝘦𝘯 𝘪𝘵’𝘴 𝘢 𝘚𝘏𝘖𝘜𝘛.
𝘈 𝘷𝘦𝘳𝘺 𝘳𝘦𝘢𝘭 𝘴𝘩𝘰𝘶𝘵 𝘰𝘧 𝘧𝘳𝘦𝘦𝘥𝘰𝘮 𝘪𝘯 𝘵𝘩𝘦 𝘭𝘪𝘵𝘵𝘭𝘦 𝘴𝘱𝘢𝘤𝘦 𝘸𝘦 𝘩𝘢𝘷𝘦 𝘭𝘦𝘧𝘵. 𝘈 𝘤𝘰𝘯𝘧𝘪𝘯𝘦𝘥, 𝘳𝘦𝘥𝘶𝘤𝘦𝘥, 𝘪𝘯𝘵𝘦𝘳𝘪𝘰𝘳, 𝘣𝘶𝘵 𝘦𝘴𝘴𝘦𝘯𝘵𝘪𝘢𝘭 𝘴𝘱𝘢𝘤𝘦. 𝘖𝘯𝘦 𝘰𝘧 𝘩𝘰𝘱𝘦 𝘢𝘯𝘥 𝘧𝘪𝘨𝘩𝘵 𝘧𝘰𝘳 𝘢 𝘣𝘦𝘵𝘵𝘦𝘳 𝘧𝘶𝘵𝘶𝘳𝘦, 𝘰𝘯𝘦 𝘰𝘧 𝘵𝘩𝘦 𝘶𝘳𝘨𝘦𝘯𝘤𝘺 𝘰𝘧 𝘯𝘰𝘵 𝘴𝘪𝘯𝘬𝘪𝘯𝘨 … 𝘵𝘩𝘳𝘰𝘶𝘨𝘩𝘵 𝘢𝘥𝘢𝘱𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯 – 𝘣𝘦𝘤𝘢𝘶𝘴𝘦 𝘪𝘵 𝘴𝘦𝘦𝘮𝘴 𝘵𝘩𝘢𝘵 𝘪𝘵 𝘪𝘴 𝘵𝘺𝘱𝘪𝘤𝘢𝘭 𝘰𝘧 𝘩𝘶𝘮𝘢𝘯𝘬𝘪𝘯𝘥.

𝘈𝘯𝘥 𝘸𝘦 𝘴𝘩𝘪𝘯𝘦.

𝘍𝘪𝘯𝘢𝘭𝘭𝘺, 𝘢 𝘊𝘈𝘓𝘓.
𝘈𝘴 𝘢𝘯 𝘦𝘤𝘩𝘰 𝘵𝘩𝘢𝘵 𝘪𝘴 𝘩𝘦𝘢𝘳𝘥 – 𝘍𝘪𝘳𝘴𝘵 𝘢 𝘯𝘦𝘵, 𝘵𝘩𝘦𝘯 𝘢 𝘸𝘢𝘷𝘦. 𝘌𝘷𝘦𝘯 𝘵𝘩𝘦 𝘧𝘰𝘳𝘤𝘦𝘥 𝘴𝘪𝘭𝘦𝘯𝘤𝘦 𝘤𝘢𝘯𝘯𝘰𝘵 𝘧𝘪𝘨𝘩𝘵 𝘢𝘨𝘢𝘪𝘯𝘴𝘵 𝘵𝘩𝘦 𝘳𝘦𝘴𝘰𝘯𝘢𝘯𝘵 𝘴𝘰𝘶𝘯𝘥𝘴 𝘸𝘩𝘪𝘤𝘩 𝘢𝘯𝘪𝘮𝘢𝘵𝘦 𝘶𝘴 𝘢𝘭𝘭. 𝘐𝘵 𝘪𝘴 𝘰𝘧𝘵𝘦𝘯 𝘴𝘢𝘪𝘥 𝘵𝘩𝘢𝘵 𝘮𝘶𝘴𝘪𝘤 𝘪𝘴 𝘢 𝘱𝘰𝘸𝘦𝘳𝘧𝘶𝘭 𝘢𝘯𝘥 𝘥𝘪𝘳𝘦𝘤𝘵 𝘷𝘦𝘤𝘵𝘰𝘳 𝘰𝘧 𝘴𝘰𝘶𝘭, 𝘢 𝘭𝘪𝘯𝘬 𝘣𝘦𝘵𝘸𝘦𝘦𝘯 𝘪𝘯𝘥𝘪𝘷𝘪𝘥𝘶𝘢𝘭𝘴.

𝘞𝘦 𝘣𝘦𝘭𝘪𝘦𝘷𝘦 𝘴𝘰.


It’s also on top of our Hits playlist on Spotify.

Subscribe to Luik Music

Categories
Luikster The Word Radio

We Were Lucky. Luikster with Chance.

Ce jeudi, l’invité de notre mensuelle Luikster à The Word Radio, c’était Antoine Chance, un artiste bruxellois qui écrit des chansons en français (mais pas que) et un garçon très rigolo dans la vraie vie.

Chez Luik, on a rencontré Antoine Chance via Nicolas (du groupe Wuman, dont on te reparlera bientôt) et depuis lors on essaye de se croiser régulièrement parce qu’on aime bien rigoler et avec lui on rigole beaucoup. Et puis on aime bien parler de chansons aussi. Tu verras avec cette playlist qu’on s’est fait plaisir en diffusant pendant presque deux heures de la « Triste Pop », presque exclusivement.

Ce moment de musique à la radio du Word étant en direct, on n’a pas vraiment d’autre choix que d’écouter vraiment les morceaux proposés par les invités (ou par nous-même quand on est entre nous, ça arrive), et donc on essaye toujours de se faire découvrir des trucs. Et j’avoue, c’est souvent JB qui me fait découvrir les trucs nouveaux, et moi qui lui fait découvrir les vieux machins.

Tu découvriras peut-être aussi des nouvelles musiques avec cette playlist (en tous cas on espère) et pour ma part, Antoine m’a fait découvrir Tōth, Rodrigo Amarante et Adult Jazz, que je ne connaissais pas du tout et qui sont plus cool. Des morceaux encore et toujours dans la tristesse, parce que finalement être triste parfois c’est ça qui nous rend heureux le reste du temps?

Du côté d’Antoine, il m’a dit avoir adoré Juan Wauters, Exsonvaldes et tout l’univers de Nick Diamonds (Islands, The Unicorns, Human Highway…), je ne serai donc pas étonné s’il se réfugie au Canada ou en Uruguay pour composer ses prochaines chansons.

Dernière petite note, j’ai voulu commencer l’émission avec une blague de goût — tu me connais — et c’est Wilco qui ouvre les hostilités avec “We Were Lucky“. Tu auras compris la blague, nous étions avec Chance. Par contre, je n’ai pas pu aller au bout de la blague, je voulais terminer la session avec un Britney Spears, qui elle aussi a une chanson qui s’appelle “Lucky“, mais ce morceau en particulier est assez mauvais (selon moi — alors qu’il y a plein d’autres moments délicieux dans la carrière de Britney mais ils ne s’appellent pas Lucky). Il y a eu aussi un petit morceau inédit de Annabel Lee, See You Naked, qui sortira ce vendredi 21 février. Si tu as écouté l’émission, tu sais.

Le lien de la playlist c’est ici.

Categories
Releases

Les 11 sorties Luik Music de 2019

On a eu une riche année, un peu charnière, au sein du label. On a travaillé très fort les sorties, le booking et le développement de nos groupes, on a sorti 11 petites perles en 12 mois. On peut même dire 13 perles, si on compte les sorties des premiers extraits d’albums prévus pour 2020, voire même 14 si on compte une ressortie “Deluxe”.

Les sorties de cette année, dans l’ordre chronologique:

Endless Dive “Falltime” (Album — 18 janvier 2019)

Lenny Pistol “Pistil Boy” (Mini Album — 1er février 2019)

Alaska Gold Rush “Birthday Parties” (Single — 5 avril 2019)

Jeremy Walch “Scarlet” (Album — 19 avril 2019)

Flowers “Doom City” (Album — 20 septembre 2019)

MSS FRNCE “IV” (Album — 3 octobre 2019)

Bison Bisou “Pain & Pleasure” (Album — 4 octobre 2019)

Elvin Byrds “Riot” (Album — 11 octobre 2019)

Lysistrata “Breathe In/Out” (Album — 18 octobre 2019)

Lenny Pistol “Not Cared / Dunes” (Double Single — 8 nov. 2019)

Bothlane “Hornet” (Single — 15 décembre 2019)

Les premiers extraits de deux albums qui sortent en 2020 sont là “for the record”. Ils seront surtout dans le compte de 2020.

The Guru Guru, on a sorti les singles qui précèdent l’album “Point Fingers”, prévu pour le 31 janvier 2020.

Annabel Lee “Let The Kid Go” issu de l’album du même nom prévu pour le 20 mars 2020.

Et puis la ressortie “Deluxe” de “Laurent” de It It Anita, le 6 septembre 2019, avec des morceaux inédits et des versions live.

Voilà une playlist avec ces derniers “tubes”, mais aussi des anciens, qui retrace donc un peu notre histoire depuis 2015. Elle est ici.

Pour soutenir la musique indépendante, va à des concerts et achète des disques et des t-shirt directement aux groupes, c’est un de leur seul moyen de survie.

Si tu ne peux pas te rendre à un concert tout de suite, tu peux toujours acheter des choses sur notre shop, ou soutenir de manière plus globale tout ce qu’on fait avec la famille via Patreon.